prix Roberval Accueil Prix Roberval
prix Roberval Découvrir Prix Roberval
prix Roberval Évaluation Prix Roberval
prix Roberval Concours Prix Roberval
prix Roberval Palmarès Prix Roberval
prix Roberval Réseaux Prix Roberval
prix Roberval Nous contacter Prix Roberval

La Terre perd le Nord


Stéphane NICOLOPOULOS

Stéphane Nicolopoulos est un journaliste-réalisateur de 35 ans né à Montréal, de nationalité française et canadienne.
Après ses études à l’université McGill en gestion stratégique et commerce international, il a travaillé 3 ans en Asie basé à Singapour avant de s’installer à Paris.
Passionné de programmes factuels d’information, il s’intéresse particulièrement à des sujets mêlant science / technologie, société et géopolitique.
Il a réalisé des reportages aux 4 coins du monde pour : TV5, Capa, M6, Channel News Asia, Paris-Match & Match du Monde et a collaboré avec les grands journaux télévisés.
En 2007, il a réalisé ‘Objectif Pôle Nord’ (52mn, France 3) et est l’auteur du film ‘La Terre Perd le Nord’ (52mn, France 5 / Radio-Canada / CBC / RTBF).
Il est lauréat du prix Défi Jeunes 2004 pour son DVD sur les défis de l’expatriation en Chine; du ‘Prix de l’Information Scientifique’ au Festival International du Journalisme ‘Le Scoop d’Angers 2010’ et de l’Ancre d’Argent 2011 au Festival International du Film Maritime et d’Exploration de Toulon pour le film ‘La Terre Perd le Nord’.



Yannick ROSE

Réalisateur, auteur, et chef opérateur, Yanick Rose a voyagé dans plus de 50 pays en 20 ans, de l’Amérique latine à l’Antarctique, et de l’Asie à l’Europe, pour tourner des reportages et des documentaires. Il a filmé des découvertes scientifiques, des communautés religieuses, des aventuriers ; ses films ont traité de la liberté des médias, de la culture... Il a également réalisé des films institutionnels.





Alors que le pôle Nord géographique marque l’axe autour duquel tourne la Terre, le pôle Nord magnétique, distant actuellement d’environ 500 kilomètres du précédent, correspond à l’axe du champ magnétique terrestre généré par les mouvements de métal en fusion dans le noyau du globe. Ce champ magnétique terrestre constitue un bouclier contre les particules venant de l’Espace et du Soleil et, sans lui, la Terre serait stérile. Or, on a constaté que la puissance de ce champ  magnétique terrestre décroissait régulièrement et qu’il a perdu environ 10% de son intensité en 100 ans. Cette décroissance rend évidemment la Terre plus vulnérable à l’action du Soleil. Ainsi, l’impact des tempêtes magnétiques peut avoir des conséquences relativement graves dans divers domaines comme ce qui a été observé sur le réseau électrique du Québec, sur les satellites des GPS qui risqueraient de fournir des informations erronées, sur la protection des astronautes contre les radiations lors de leur sortie dans l’Espace …
On sait, depuis 1931, que ce Nord magnétique, point vers lequel convergent toutes les boussoles du monde, et qui se manifeste par de splendides aurores boréales et australes dues aux particules prisonnières du champ magnétique, se déplace. Ce déplacement, qui pourrait conduire à terme à une inversion des pôles magnétiques Nord et Sud, phénomène qui s'est déjà produit 350 fois en 3 millions d’années, est de plus en plus rapide. Il était de 10 km/an jusqu’à 1994, puis de 15 km/an, il est, depuis 2001, de 50 km/an, sans doute davantage, comme l’indiquent les mesures effectuées par les scientifiques spécialistes de ce phénomène. Ces mesures se faisaient jusqu’à présent sur place, mais, en raison de la fonte de la banquise liée aux modifications climatiques, elles se font désormais à partir des satellites.
Les nombreuses expériences effectuées visent à comprendre comment, au cours des derniers millénaires, les fortes variations du champ magnétique terrestre, associées aux changements climatiques, ont pu induire des modifications des civilisations anciennes. On notera que, actuellement, nous n’avons aucune prise sur l’échelle du temps qui nous sépare d’une éventuelle inversion des pôles. S’il semble que l’Homme ou l’animal, comme en attestent les expériences réalisées sur les tortues marines par exemple, puissent s’adapter en cas de perturbations, on peut se demander si la technologie généralisée dans notre monde d'aujourd'hui ne le rendrait pas plus vulnérable aux phénomènes magnétiques. Saurons-nous surmonter ces difficultés ?
Sur un sujet peu connu, voici une magnifique réalisation illustrée de façon abondante avec, en particulier ,des images de synthèse de grande qualité, qui permettent de comprendre ce qu'est le champ magnétique de la Terre. Le sujet est bien posé, celui des mouvements des pôles magnétiques et de leur possible inversion ainsi que la décroissance constatée du champ magnétique terrestre. À chaque étape les protocoles d'expériences sont expliqués très clairement par les interviews des chercheurs ce qui permet au public de comprendre la démarche des chercheurs. Les explications sont claires, le documentaire nous entraîne au Pôle Nord dans des conditions un peu acrobatiques (difficile de se poser en avion sur une banquise qui dégèle : c'était la dernière expédition de ce type) et dans les laboratoires : la méthodologie de la recherche est remarquablement mise en évidence.


Imprimer


Retour à l'accueil © Université de Technologie de Compiègne - Prix ROBERVAL - Nous contacter - Plan du site