prix Roberval Accueil Prix Roberval
prix Roberval Découvrir Prix Roberval
prix Roberval Évaluation Prix Roberval
prix Roberval Concours Prix Roberval
prix Roberval Palmarès Prix Roberval
prix Roberval Réseaux Prix Roberval
prix Roberval Nous contacter Prix Roberval

Guide de préparation des échantillons pour la microscopie électronique en transmission, Tomes 1 et 2


Jeanne AYACHE

Jeanne Ayache est Physicienne et microscopiste, Chargée de recherche au CNRS. Son activité a toujours été axée vers l’interdisciplinarité entre Science des Matériaux - Sciences de la terre et Biologie. Ses recherches ont porté sur l’étude de la structure de la matière, pour comprendre les relations qui existent entre les mécanismes de formation, la croissance, la structure à l’échelle atomique ou moléculaire et les propriétés physiques.
Elle a animé un groupe de recherche en physique « Microstructure des céramiques supraconductrices » au laboratoire CSNSM à Orsay pendant 10ans. Elle travaille aujourd’hui dans la recherche sur le vivant, à l’Institut de Cancérologie Gustave Roussy UMR 8126 du CNRS à Villejuif, sur l’étude des conformations de l’ADN, et l’assemblage et le remodelage des complexes nucléoprotéiques. Depuis son entrée au CNRS, elle a régulièrement consacré une part de son activité à transférer son savoir et ses compétences aux étudiants en thèse, ingénieurs et chercheurs de différentes communautés scientifiques. Elle a enseigné et organisé des stages de formation permanente, écoles thématiques, workshops nationaux et internationaux sur la microscopie électronique, ses techniques et ses applications en physique et en biologie.
Elle est fortement impliquée dans la diffusion de la recherche scientifique au travers d’articles de vulgarisation, conférences grand public, expositions « Art et Science », bars des Sciences, fêtes de la science (CNRS, Université d’été, Lycées, Associations culturelles). Elle contribue aussi en tant qu’expert, à l’évaluation de la recherche scientifique au CNRS et à la diffusion multimédia de la science (tvSsciences.com).


Tombé amoureux des minéraux dans sa jeunesse il fait ses études à l'Université Pierre et Marie Curie avec une thématique matériaux. Il entre comme chercheur au CNRS en 1972. Il utilise dans son laboratoire son premier microscope électronique à transmission en 1972 et son premier microscope électronique à balayage en 1974. Spécialiste des joints de grains dans les matériaux métalliques en ses débuts il travaille ensuite sur la croissance de clusters métalliques sur les semi conducteurs. Actuellement il travaille par traitements avec des lasers pour donner aux matériaux de nouvelles propriétés fonctionnelles de surface. La microscopie électronique lui a toujours été un instrument d'investigation de la structure de la matière. Responsable de ses appareillages il a fait profiter son environnement et la communauté de ses connaissances tant en microscopie électronique qu'en préparation des échantillons lors de séminaires, formations permanentes et chapitres d'ouvrages.


Ingénieure de Recherche en biologie et microscopiste à l’université de Lyon 1

Responsable technique du Centre de Microscopie électronique Appliquée à la Biologie et à la Géologie (CMEABG) de l’Université Claude Bernard- Lyon 1 à Villeurbanne, France.

Après une maitrise de biologie j’ai passée une thèse sur la microstructure des éponges d’eau douce en microscopie électronique.
Avec le professeur Max Pavans de Ceccatty j’ai participé dès 1964, à la création du Centre de Microscopie Electronique Appliquée à la Biologie (CMEABG) dont j’ai assumée la responsabilité technique jusqu’à ma retraite en 2001. Ce Centre reconnu comme Centre Commun par l’Université Claude Bernard Lyon 1 s’est ouvert à toutes les disciplines scientifiques et particulièrement en plus de la biologie animale et végétale, à la géologie, à la caractérisation des polymères, à la physique des matériaux, à la chimie des catalyseurs ….
Depuis 2002 ce Centre s’intitule le Centre technologique des microstructures.
En 1989, j’ai publié aux éditions de l’INSERM une ouvrage dans la collection Techniques en… qui s’intitule « Microscopie électronique : Principes et Méthodes de préparation ». Il s’adresse aux biologistes.
A partir de ma retraite, j’ai consacré une partie de mon temps à la conception, puis à la rédaction en commun du Tome I et à la partie Biologie et polymère du Tome II de notre ouvrage « Guide de préparation des échantillons pour la Microscopie électronique en transmission ».


Gabrielle EHRET née ANSTETT est strasbourgeoise de naissance. Mariée, elle est mère d'un fils de 30 ans et depuis peu grand-mère d'un petit-fils d’un an.
Après le Baccalauréat obtenu en 1962, elle a immédiatement commencé à travailler à la Faculté des Sciences de Strasbourg comme agent technique dans le service de microscopie électronique. Parallèlement, elle a suivi les cours du soir à l’Institut de Promotion Supérieure du Travail jusqu’au niveau du DEUG, en 1970. Plus tard, en 1985, elle obtient un Diplôme d’Etudes Supérieures de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg pour la présentation de ses travaux de recherche personnels.
Gabrielle EHRET a effectué toute sa carrière scientifique comme responsable technique des différents Centres de Microscopie Electronique à Strasbourg, d’abord au Laboratoire de Minéralogie et Cristallographie, et ensuite à l’Institut de Physique et Chimie des Matériaux. Tout au long de sa carrière, elle a suivi de nombreuses formations dans le domaine de la microscopie qui lui ont permis d’accéder au grade d’Ingénieur d’études au CNRS.
Elle forma de nombreux chercheurs et stagiaires aux techniques les plus innovantes de préparation des échantillons, tant au sein des laboratoires universitaires que de ceux de l’industrie à Strasbourg et également à Marseille. Elle a fait partie du bureau du Consortium des Microscopies de Strasbourg.
Depuis 2002, date à laquelle elle a pris sa retraite, elle a continué à travailler pour finaliser le livre commencé avec ses collègues et qui vient d’être nominé.
Dans un autre registre, elle fait également partie de nombreuses associations : présidente d’une chorale mixte de 40 membres, elle a beaucoup œuvré dans l’association « Connaiscience » pour faire connaître la science aux enfants vivant dans les cités.
Elle est également organiste d’église et participe à de nombreuses manifestations dans le domaine musical.


Danièle LAUB

Née à Saint-Légier, près de Vevey (Suisse), en 1957. Danièle Laub a suivi sa scolarité à Saint-Légier, Blonay et La-Tour- de-Peilz, puis une formation de laborantine en biologie à l'Institut Galli-Valério, laboratoire du Service Vétérinaire Cantonal Vaudois, situé à Lausanne. Ses domaines d'activités principaux sont la bactériologie, la parasitologie, la virologie et l'histologie. Elle restera au sein de cet institut de 1977 à 1988.
Désireuse de voir d'autres horizons, elle rejoint en avril 1988, l'équipe du Centre Interdisciplinaire de Microscopie Electronique (CIME) de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).
Elle est chargée de développer les techniques de préparation d'échantillons pour la microscopie en transmission et à balayage. Ceci implique le développement d'un laboratoire permettant de préparer des échantillons par un grand nombre de techniques différentes (électrochimiques, mécaniques, ioniques).
Elle est responsable de la formation et de l'enseignement de la préparation d'échantillons et participe en tant qu'enseignante à des conférences et Workshops dans la spécialité.




Ce site Internet est un complément vivant de deux livres sur la préparation des échantillons pour la microscopie électronique en transmission (MET). Cette dernière analyse la structure de tout type de matériaux ainsi que la relation entre leur structure et leurs propriétés ou leurs fonctions spécifiques. Le site reprend en plus concis le contenu des ouvrages, avec en supplément un guide méthodologique. Du coup, par le fait que les professionnels sont encouragés à y contribuer, il permet de partager un savoir faire pointu, tant sur le plan des méthodes de participation que sur les pièges à éviter, et pourrait donc devenir le « site de chevet » de tous les chercheurs pratiquant la microscopie électronique en transmission.


Imprimer


Retour à l'accueil © Université de Technologie de Compiègne - Prix ROBERVAL - Nous contacter - Plan du site