prix Roberval accueil Prix Roberval
prix Roberval Découvrir Prix Roberval
prix Roberval Évaluation Prix Roberval
prix Roberval Concours Prix Roberval
prix Roberval Palmarès Prix Roberval
prix Roberval Réseaux Prix Roberval
prix Roberval Nous contacter Prix Roberval

Ils l'ont dit...



Boutros BOUTROS GHALI

Secrétaire Général de la Francophonie (de 1997 à 2002)

« … Le Prix ROBERVAL constitue, pour moi, et pour tous ceux qui croient en la Francophonie, un formidable encouragement… Parce qu’au-delà de la langue française, c’est pour le respect de la diversité linguistique et culturelle que nous voulons nous battre… »



Philippe MARINI

Sénateur, Maire de Compiègne

« Ecrire, dire la technologie en langue française est essentiel pour une double raison : parce que chacun doit pouvoir comprendre le monde d’aujourd’hui, et parce que, aussi, il faut que notre langue continue à être le creuset de la pensée scientifique et technique et à l’exprimer. Notre langue, la langue française, part essentielle de notre patrimoine, pour nous français, et pour tous les habitants des pays francophones… »



Jean FORTIN

Premier Conseiller à la coopération de la Délégation Générale du Québec à Paris

« Le Prix ROBERVAL est quelque chose de très important : il s’inscrit parfaitement dans le cadre de la coopération franco-québécoise, … parce que, français et québécois, nous croyons beaucoup au développement d’une culture technologique francophone. Le Prix ROBERVAL s’inscrit parfaitement dans cette ligne : si on croit à la francophonie, je pense qu’il faut croire en ce genre d’initiative. »



Xavier NORTH

Délégué Général à la Langue Française et aux Langues de France

« Le Prix ROBERVAL m’offre l’occasion de confirmer l’importance que le Ministère de la Culture et de la Communication attache à la culture scientifique et technologique… L’objectif est de développer le goût des sciences et de la recherche par l’initiation, la vulgarisation au meilleur sens du terme, celle qui donne envie d’en savoir plus, d’aller plus loin… On oppose de manière un peu factice, les langues de service et les langues de culture, comme si une langue de culture n’était pas en même temps une langue de service, une langue de culture qui n’est pas une langue de service, c’est une langue morte, et toutes les langues de service sont en réalité des langues de culture... La langue française est une grande langue de culture : la preuve en est donnée avec le Prix ROBERVAL. C’est aussi une grande langue de culture scientifique, une grande langue de service scientifique : elle peut porter la communication scientifique et technologie. »



Abderrahmane LELLOU

Vice-recteur à la politique scientifique de l'Agence Universitaire de la Francophonie

« … Dans un monde où la compétition non seulement est devenue la règle, mais encore s’accélère ; dans un monde où la connaissance, la science et l’innovation sont devenues les clés du progrès, de la croissance et du développement, l’Agence Universitaire de la Francophonie est heureuse de participer à l’encouragement du développement d’une culture technologique francophone et sa diffusion dans les campus universitaires et vers le grand public. L’enseignement supérieur doit accompagner le développement, mais il peut d’autant mieux le faire qu’il est capable de s’adapter aux nouveaux contextes et de prendre la mesure des nouveaux enjeux, qu’il est capable d’évoluer et de se moderniser. Le Prix ROBERVAL participe à ce processus, participe à la valorisation et à la diffusion des innovations et des savoirs les plus récents. En distinguant la production technologique qui se fait en français, cela permet certes à la langue française d’être et de continuer à être présente à ce niveau, mais aussi de mettre à la disposition des publics qui ont le français comme langue d’échange internationale, de continuer à être en relation avec le monde de la connaissance, du savoir et des innovations technologiques. En cela, vous, les organisateurs, vous accomplissez aussi un acte de solidarité scientifique avec tous ces pays, toutes ces élites, ces populations du Sud avec lesquelles nous avons en partage l’usage du français… »



Georges MALAMOUD

Directeur de la Programmation et de la Prospective, Agence Universitaire de la Francophonie

« … L’AUF, c’est la langue française, mais c’est aussi près de 700 établissements dans le monde qui travaillent ensemble, en réseau…, un grand réseau de solidarité entre des universitaires, des chercheurs, des étudiants, des enseignants.
Ce qui est intéressant, notamment, dans notre partenariat avec le Prix ROBERVAL, c’est de faire en sorte que les auteurs rencontrent leur public, … de mettre à disposition ces ouvrages, d’aider à la production des ouvrages, d’aider à leur diffusion, à leur lecture… afin qu’ils permettent aux générations d’étudiants de progresser.
Tout universitaire francophone ne peut que souhaiter que ces ouvrages, distingués par le Prix ROBERVAL, soient les plus faciles à trouver pour tous ces étudiants et enseignants et dans tous les pays du Sud. »



Hubert BRIAND

Directeur régional de la Caisse des Dépôts

« … La Caisse des Dépôts soutient le Prix ROBERVAL dans le cadre de sa mission de développement numérique des territoires qui est une des missions d’intérêt général de cette institution financière publique. En effet, la CDC accompagne les collectivités locales dans le déploiement d’infrastructures haut débit, mais aussi dans la diffusion des services d’administration électronique et des usages Internet… Le soutien de la Caisse des Dépôts au Prix ROBERVAL a pour objectif de développer les synergies entre la diffusion des technologies, et la sensibilisation et l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication par le plus grand nombre : c’est pourquoi une Mention TIC a été créée à notre initiative… »



Gilles PERSONNE DE ROBERVAL

 
"Expliquer la science aux artisans et aux ouvriers..."
 
... avec la certitude que chacun peut comprendre si l'on sait expliquer. Il a donné toute sa vie, avec succès, des conférences pour les non scientifiques et a écrit le premier livre de vulgarisation en mécanique.


Guy DENIÉLOU

 
"Mettre l'Université dans la Ville"
 
Une fois de plus l'un des engagements fondateurs de l'UTC a précédé la loi. C'est de la place des scientifiques, des technologues, de l'institution et des personnes, dans la ville, comprenez dans la Cité au sens de la démocratie grecque, dans la Société, qu'il est ici question. Cette place c'est celle d'un responsable, qui sait qu'il est redevable devant ses concitoyens de son activité, qui est conscient de son devoir non seulement d'informer, mais d'expliquer, de faire comprendre, et aussi, qui s'engage au service de la société, en commençant par sa ville, jusqu'à l'humanité.


Hubert CURIEN

 
"Populariser les connaissances"
 
"Il est essentiel d’expliquer au public contemporain ce que font les innovateurs, quelles sont leurs méthodes, quels sont leurs résultats… Travailler au progrès de l’humanité, ce n’est pas seulement découvrir puis appliquer, mais c’est aussi expliquer. Le bonheur de comprendre apporte le confort intellectuel, complément précieux du confort matériel… Faire du savoir un patrimoine partagé, voilà à quoi s’emploient avec talent nos lauréats du Prix Roberval. La tâche est parfois rude, mais elle est exaltante.
Expliquez, expliquez : il en restera toujours quelque chose !!!.."


Pierre-Gilles DE GENNES
 
"L'enseignement, la transmission des connaissances est une mission essentielle pour le chercheur"
 
Il était fier d'avoir reçu le Prix ROBERVAL pour son livre d'enseignement supérieur, Gouttes, bulles, perles et ondes.


Georges CHARPAK
 
"Le Prix ROBERVAL est un Prix important pour nous"
 
Pour ce grand scientifique, Prix Nobel, qui a imaginé et lancé "La main à la pâte" pour faire découvrir autrement, et aimer, les sciences aux enfants, l'explication des sciences et technologies pour tous les publics est une tâche essentielle pour les scientifiques.


Antoine MASSON
représentant la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
 
" Valérie PÉCRESSE a tenu à ce que sa signature figure sur les diplômes"
 
"… L’UTC manifeste ainsi, sur la durée, son souci de partager les connaissances entre la communauté de la science et de la technologie et la communauté humaine au sein de laquelle elle est implantée. Le Prix ROBERVAL, vu du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, s’inscrit dans un axe politique qui est, peut-être encore plus qu’à sa création, d’actualité : en effet, la demande de la société vis-à-vis de la recherche, et par voie de conséquence de la technologie, est devenue plus forte …"

Retour à l'accueil © Université de Technologie de Compiègne - Prix ROBERVAL - Nous contacter - Plan du site