Prix ROBERVAL, des oeuvres pour comprendre la technologie

Corinne GENDRON

Biographie

Corinne Gendron est née à Montréal le 19 juin 1968. Après des études en droit à l’Université de Montréal, elle devient membre du barreau en 1990 et entame un MBA aux HEC avec une spécialisation en marketing et finance. Dans le cadre de ce diplôme, elle participe à un programme d’échange qui l’entraîne à Barcelone, et obtient son MBA en 1993. Elle amorce alors un travail de recherche qui l’incite à poursuivre des études de doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) dans le but d’approfondir la problématique de l’environnement, du développement durable et de la responsabilité sociale de l’entreprise. Réalisée sous la direction de Benoît Lévesque et de Paul R. Bélanger, sa thèse obtient en 2001 le prix de la meilleure thèse de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), les félicitations du jury et une recommandation de publication à l’unanimité. Après avoir réalisé un postdoctorat en éthique sociale à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Corinne Gendron est engagée au Département d’organisation et de gestion des ressources humaines de l’École des sciences de la gestion à l’UQAM (ESG UQAM), où elle enseigne toujours. Elle préside au tournant des années 2000 le comité de recherche sur la sociologie de l’environnement et du développement durable de l’Association internationale des sociologues de langue française. En 2004, elle devient titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’UQAM où elle mène de front plusieurs programmes de recherche sur le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises, la mondialisation, les mouvements sociaux économiques, le commerce équitable et les investissements responsables. L’ensemble des projets de recherche sous sa responsabilité totalise plus de 2,7 millions de dollars. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont Le développement durable comme compromis (2006) préfacé par le sociologue français Alain Touraine et qui a obtenu une excellente critique dans le journal Le Monde, La gestion environnementale et la norme ISO 14001 (2004), ainsi que Développement durable et participation publique (2003) et L’énergie au Québec : quels sont nos choix? (1998) en collaboration avec Jean-Guy Vaillancourt. Madame Gendron a aussi publié de nombreux articles sur la thématique du développement durable, de la responsabilité sociale et des nouvelles régulations, et prononcé bon nombre de conférences sur ses différents thèmes de recherche. En 2007, elle a reçu le prix Minerve pour la relève professorale de l’ESG UQAM pour souligner sa contribution exceptionnelle en recherche. En 2006, elle a été lauréate du Prix Performance Hommage
2006 du Réseau ESG UQAM pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement de l’ESG. Enfin, elle agit à titre d’experte auprès d’organismes privés et publics et est régulièrement sollicitée au Québec et à l’international pour son expertise sur la responsabilité sociale et le développement durable.

Oeuvres candidates

GP08-17 : Corinne GENDRON, Vous avez dit développement durable?, Montréal (Canada) : Presses internationales Polytechnique