prix Roberval accueil Prix Roberval
prix Roberval Découvrir Prix Roberval
prix Roberval Évaluation Prix Roberval
prix Roberval Concours Prix Roberval
prix Roberval Palmarès Prix Roberval
prix Roberval Réseaux Prix Roberval
prix Roberval Nous contacter Prix Roberval

Présentation

Aujourd'hui, on observe un divorce croissant entre société et technologie, au point que les jeunes hésitent à s'engager dans des études technologiques, et que leurs familles les y encouragent peu. En effet, la société, peu informée, ressent la technologie comme étrangère, contrôlée par des spécialistes incontrôlables, hostile à l'homme et à la nature.

Les technologies sont, on le voit, mal connues, souvent mal comprises, et parfois mal perçues par la société, alors qu'elles conditionnent, en grande partie, nos modes de vie et notre avenir. Il faut faire en sorte que les évolutions à venir soient mieux comprises, que les décisions soient mieux partagées : pour cela, il est nécessaire que les citoyens soient bien informés, afin de pouvoir participer aux débats qui concernent leur avenir.

"La technologie ? C'est le nom que prend la science quand elle a pour objet les produits et les procédés de l'industrie humaine"

Guy DENIÉLOU,
Président fondateur de l'Université de Technologie de Compiègne.



La loi française, depuis 1984, confie aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche, et met dans le service des enseignants chercheurs, la mission de rendre disponibles pour le grand public les connaissances scientifiques et techniques. La loi LRU, comme les directives européennes, rappelle cette responsabilité des universités pour une société de la connaissance.
 
Cette préoccupation n'est pas nouvelle et, comme pour Gilles PERSONNE DE ROBERVAL, tient à la fois de la générosité, avec le souci du partage des connaissances, et de la confiance faite aux ouvriers et artisans, au grand public, de comprendre tous les sujets pour peu que l'on prenne le temps de bien les expliquer.
 
Au 20ème siècle, Marie CURIE avec ses Leçons pour les enfants, comme Jean PERRIN avec le Palais de la Découverte, se sont inscrits dans cette tradition. Mais c'est autour de Hubert CURIEN que s'est refondée cette démarche, à la fin des années 1970, dans ce petit groupe qu'il réunissait dans son Laboratoire de cristallographie de Jussieu, avec lequel a été inventé le concept de CSTI, comme Culture Scientifique Technique et Industrielle, parce que nous pensions que science, technologie et industrie devaient faire partie de la culture de "l'honnête homme du 20ème siècle". De là sont nés : les développements des concepts de la Cité des Sciences, le projet de rénovation du Musée des Arts et Métiers, le renouveau des écomusées, l'invention des CCSTI, centres de CSTI, l'idée de l'AMCSTI, les ferments de ce qui deviendra la Fête de la Science et le Prix ROBERVAL.
 
Après Guy DENIÉLOU, c'est à Hubert CURIEN que nous avons présenté le projet du Prix ROBERVAL qu'il a aussitôt soutenu, faisant partie du premier jury en 1987, présidant ensuite le Comité d'honneur, puis d'orientation, pour lequel il a travaillé jusqu'à la veille de sa disparition.
 
Expliquez, expliquez, n'abandonnez jamais !!!

Retour à l'accueil © Université de Technologie de Compiègne - Prix ROBERVAL - Nous contacter - Plan du site